reflexionsetcommentaires

Dénoncer La Conspiration Du Pouvoir Occulte Judéo-Maçon-Jésuite, Ennemi De L'Humanité.

Éducation : les raisons de la faillite de l’école algérienne. On se doit impérativement de visionner et écouter Dr Malika Greffou.

greffou-école-pavlovienne

On ne peut se lasser de visionner les vidéo (référencées en lien ci-dessus), en on tire des enseignements à chaque revue ! Des document historiques, un témoignage sur les attaques menées contre l’éducation depuis 50 ans ! Les erreurs ne sont plus justificatrices, on est en présence d’un plan machiavélique, un sabotage élaboré, de l’avenir du pays.
On peut disserter sans arrêt sur la malveillance des responsables (ceux de l’ombre, directeurs en poste permanent, qui dressent les programmes et les directives/instructions) qui ont pris l’école algérienne en otage, et des ministres, la dernière en date Benghabrit. Ils sont tous alignés sur les programmes de l’UNESCO !

greffou-école-pavlovienne-1
Les conséquences sont catastrophiques ! Ce que Greffou ne peut dire ouvertement.

Les résultats sont visibles, on peut citer la taux de déperdition, le déséquilibre dans le taux de présence à l’université, par genre, de 70% filles et seulement 30% pour les garçons ! Ce taux est relevé également au lycée, et à la réussite au bac ! Mais pour découvrir ce génocide scolaire, rien ne peut remplacer l’avis professionnel de Malika Greffou, une pédagogue qui a subi la vendetta du pouvoir JMJ, elle en a souffert en tant que patriote, militante de la vérité, éducatrice intègre, et sincère dans son engagement dans ce secteur stratégique existentiel.

Liens :

1- https://www.youtube.com/watch?v=YJ6SKAKL7rw&t=1800s

2- https://www.youtube.com/watch?v=dZbPeG7Ke8g&t=2s

Publicités

Le projet Chinois « une route, une ceinture » est boycotté par média et analystes réunis. Il ne peut s’agir d’erreur mais d’une omerta organisée.

chine rachète monde

Très suspecte est l’omerta couvrant le projet chinois « une route, une ceinture » la révolution du 21 em siècle ! Plus particulièrement en Algérie.
Ni média, ni économistes, ni politiciens, ne lui accordent l’intérêt qu’il exige, en réponse au géant chinois en marche !
Le silence entourant ce phénomène civilisationnel n’est ni fortuit, ni accidentel. Il est intentionnel et voulu, et répond au plan du pouvoir de l’ombre (jésuite-maçonnique-judaique) de maintenir l’Algérie dans le giron de la France. Pour ce faire les agents lavigeristes sont ses troupes de choc, et leur contrôle des média leur permet de faire l’impasse sur ce sujet décisif et capital.
En échange les infos, les tables rondes, et les reportages nous gavent des fadaises de Macron, Emmanuel par ci, Emmanuel par là; Macron a dit; Trump a déclaré ! Trump menace ! Etc…. Les futilités et les médiocrités de ces marionnettes politiques nous occupent, nous maintiennent culturellement attachés à fafa-sion ! Facebook est très révélatrice de ce contrôle de la pensée, les réactions DE CEUX CROYANT « BIEN PENSER » ET SE CONSIDÈRENT MILITANTS AGISSANTS, se régalent des thèmes futiles et de partage de contre vérités.

Ce phénomène est également remarquable en France. Pays référence des intellectos algériens francophiles qui fixent l’information et son contenu, en terme de débat culturel, social, économique, politique.
Illustration : l’ignorance chez les français de l’état d’avancement  technologique chinois.

chine-on-dit-pas-tout

Un autre leurre en vogue, l’économie numérique. Elle ne peut être le moteur du développement, son rôle marginal se limite à accompagner et gérer l’économie réelle physique !

rabah-areski--Bm-numérique bis

Dossier « économie numérique ». (suite)
La fabrication des mirages, le « faire croire », est une spécialité du Nouvel Ordre Mondial. Une gigantesque machination est en cours, elle a trait à l’économie du numérique, une grenouille qui veut se faire boeuf ! Si cette approche était fiable, pourquoi l’Occident enregistre-t-il les statistiques de chômage et les crises successives ? Qu’il l’exploite le premier, démontre son efficacité ! Pas question, les USA se sont cassés les dents en s’y investissant entièrement !
Le « faire croire » mobilise nécessairement les média. Pour comprendre les intentions non déclarées, occultes, dissimulées derrière la façade embellie des campagnes de désinformation, il faut examiner le volume de couverture alloué à un évènement par les média.
Explication par l’exemple
1- « Partenariat Stratégique Global Sino-Algérien », un traité commerciale et économique capital pour l’avenir de l’Algérie qui s’attèle à la locomotive chinoise, moteur économique-scientifique-financier mondial en coordination avec  ses partenaires, la Russie et les membres du BRICS.  Elle permet l’intégration de notre économie dans la Nouvel Route de la soie  (grande ceinture russo-chinoise), un projet civilisationnel révolutionnaire planétaire, que l’Occident tente vainement de saborder.
Verdict des média : omerta, silence assourdissant. Presque pas d’analyse, aucune étude, et bien sûr aucune mention de son maitre d’oeuvre, le Président Bouteflika.
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
2- conférence organisée par la Banque Mondiale sur l’économie numérique. Une platitude, une frivolité, concernant l’utilisation de l’internet pour certaines transactions et opérations bancaires. Une bulle d’air, un épouvantail virtuel, sans poids dans l’économie réelle, dite « physique », qui s’applique  à la production de biens divers (dont ceux de l’agriculture, de l’énergie renouvelable, de la transformation des matières premières).
Verdict des média : Un Lavigeriste accourt pour sauver l’Algérie,  en mission sous les auspices de la BM !  Les médias  complices jubilent  !
Campagne infernale, sur-dimensionnée, transformant ce défi purement technique en une opportunité unique pour assurer la croissance et le progrès ; tous les média le reprennent, le glorifient, le chantent. Cette agitation doit immédiatement  réveiller nos reflexes d’auto défense, appeler à la prudence et sonner l’alerte de nos sens et de notre pensée.
Le nom du directeur régional de la BM, Rabah Areski, est sur toutes les lèvres, en première page, magnifié, érigé en sauveur de l’Algérie ! SES PROMESSES SONT AU CONDITIONNEL, SPÉCULATIVES, ACCOMPAGNÉES DE « PEUT ÊTRE ET DE POURRAIT »! RIEN DE CONCRET QUE DES ILLUSIONS ! DU BARATIN MARKETING !
Incroyable ! Inimaginable dans un pays qui se devrait se souvenir des années ’90 et les sévices endurés par l’Algérie sous le diktat de la Banque et du FMI. Révisons l’Histoire, car elle tente de se répéter.
La nouvelle star de nos média, le sympathique Rabah Areski, décrit dans la littérature militante mondiale  comme un  « assassin économique » (Lien 1) ! Ne vous fiez pas la à tonalité algéro-kabyle de son patronyme, il est en Algérie uniquement pour servir ses patrons de la BM !
Et les intérêts de la BM sont acquises par tous les moyens, grâce à des méthodes prédatrices, impitoyables, sans foi ni loi, destructrices de nations entières, et très sophistiquées !

La vraie croissance économique est physique, pas monétaire ni basée sur son appendice le numérique.

hachemi-rabah-areski 1

Dossier : la vraie économie est physique, pas monétaire ou, selon son appendice, numérique. Une vague de désinformation est en cours, surdimensionnant l’outil numérique et lui accordant un rôle fictif trompeur.
Les lavigeristes sont partenaires/complices de la Banque Mondiale. Qui dit banque dit monétaire, rien d’autre ! Ni coopération, ni aide, ni soutien, ni humanisme !
Une intrigue est en élaboration: leurrer les jeunes et les impliquer massivement dans  « l’économie numérique » et leur secteur associé des services et la monnaie devenue virtuelle, incontrôlable ! Une théorie attractive en apparence mais en réalité euphémique. Les preuves dévoilant cette arnaque suivent plus loin dans le post.

1- Canal Algérie et sa journaliste vedette Souhila Hachemi reçoit Rabah ARESKI (directeur régional, Banque mondiale). La donzelle devenue célèbre pour sa tenue provocante face au Ministre des affaires Religieuse, indignité méritant un licenciement si ce n’était la complaisance complice de ses directeurs. Défiance et offense flagrantes de l’Islam et des Musulmans bien en ligne avec ses convictions doctrinales libertines lavigeristes. Notez les flatteries exagérées de ARESKI à nos jeunes, trop beau pour être vrai !

Vidéo/interview  : https://www.youtube.com/watch?time_continue=3&v=eOxfPUVBKos

2- L’objet (exercice de propagande) de l’interview : promouvoir « l’économie numérique ». L’économie numérique n’est pas un moyen stimulateur à lui seul de la croissance économique et soutien moteur d’un plan de développement cohérent, efficace ! Les USA en ont fait l’amère expérience, et ils en paient le prix ! Leur situation économique et financière actuelle, leur perte de vitesse face à la Chine et la Russie, sont dues à un choix absurde, la « bulle internet » de l’année 2000 en est l’évidence.
La Chine, la Russie, les BRICS ont adopté les théories de Lyndon Larouche (Lien 1, Lien 2), d’où leur réussite !
Le développement du numérique est un OUTIL d’accompagnement de L’ÉCONOMIE PHYSIQUE ! L’économie physique (industrie, agriculture, transport) est le palier sine qua non du développement ! La Banque mondiale tente de nous en détourner et Canal Algérie est son agence de publicité. Cette entreprise signale une attaque frontale contre l’Algérie que j’espère est reconnue comme telle par nos responsables intègres.
Sans production de biens et de produits physiques, le pays est destiné à demeurer un pays importateur, quel que soit son niveau des services, et bien sûr irréversiblement sombrer dans la faillite financière, dont nous avons un avant goût depuis 2016.
3- Un agriculteur qui produit 100 tonnes de pommes de terre est plus méritant que 100 informaticiens qui produiraient 100 logiciels ! Nos valeurs culturelles d’évaluation de la réalité ont été modelées et viciées. Depuis le socialisme, l’agriculture a été dépréciée, ses activités dévalorisées, ses exploitants criminalisé (révolution agraire et nationalisation) ! Les conséquences sont aujourd’hui perceptibles, il n’est pas nécessaire de les énumérer.
4- la transformation locale et l’exploitation efficace, de toutes les ressources naturelles, associées au développement de l’industrie est également une étape capitale de la croissance économique.
5- le transport et son infrastructure (train, ports, routes) est un autre secteur vital!

Note : Encore une fois, les services accompagnent ces différents secteurs ! Ni l’inverse, ni séparément !
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
L’économie physique : (Chine, Russie, Brics)
http://www.solidariteetprogres.org/blog/alors-vous-voulez-tout-savoir-sur/alors-vous-voulez-tout-savoir-sur-economie
http://www.solidariteetprogres.org/lyndon-larouche-9073.html
http://www.solidariteetprogres.org/blog/alors-vous-voulez-tout-savoir-sur/alors-vous-voulez-tout-savoir-sur-economie.html
http://www.solidariteetprogres.org/blog/alors-vous-voulez-tout-savoir-sur/avant-propos.html?parcours=13337

Chine et Xi Jinping, marche vers un système, de gouvernance démocratique, participatif ?

Chine: le choix des hauts responsables se fait sur la base de la performance des candidats, non par les prouesses oratoires et l’élégance de discours démagogiques. Le choix est fait par des politiciens réunissant compétence, expérience, intégrité, et patriotisme, et surtout issus du peuple et non désignés par la hiérarchie du parti communiste (titre euphémique…

via Chine et Xi Jinping, marche vers un système de gouvernance démocratique participatif ? — Reflexions et Commentaires.

Ministre de la santé ou de la vaccination? Il n’apparait que lors des campagnes de génocide (par inoculation de vaccins) !

vaccin-Your-Child-Your-Choice 1-

Photo composée, extraite de Lien

Vaccination et confusion !
Même stratégie : gestion opaque, discours confus, et information floue, provenant de l’administration de la santé, soient ses responsables, directeurs (naturellement lavigeristes), ministère, fonctionnaires de l’institut Pasteur (partenaires depuis 40 ans des big pharmas), et acteurs dans les intrigues jésuites et leur guerre totale, secrète (non-déclarée) contre les musulmans. J’assume ce que j’écris et en ai exposé les preuves.
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
ROUGEOLE OU PAS ROUGEOLE ?
Le virus détecté révèle une structure génétique différente de celle signalée en 2017, la vaccination prétendant y remédier est donc non fiable, inutile et ineffective ! Ce que les experts médicaux intègres (non affilés à l’OMS et les réseaux commerciaux pharmaceutiques), dénoncent partout dans le monde !
Ce que cachent nos responsables :
– le nombre de victimes actuelles qui avaient été vaccinées en 2017, donc échec de la prévention !
– l’origine du virus ? Est-il disséminé par les immigrants du Sahel, qui eux en sont immunisés ?
(Note : aux âmes sensibles à la mention de « africains » et ses connotations, qu’elles sachent que nous examinons des données scientifiques, pas des caractéristiques raciales).

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
Les média lavigeristes (El-Watan, Liberté, etc..) imputent bien sûr l’apparition du virus au refus de certains parents (alertes et informés) de soumettre leurs enfants à l’opération de vaccination. Décision avisée vu la non crédibilité du département et de ses représentants. Les dangers et risques (recensés et démontrés) de la vaccination, effets secondaires, effets immédiats, sont connus essentiellement grâce à l’internet canal d’information rectifiant et réfutant la propagande officielle.

Revue critique et pertinente : L’Historiographie de la Kabylie est la cible des intrigues jésuites (Lavigerie)

Karima-Dirèche-kabylie-et-christianisme-1bis

Karima Dirèche :
« L’instrumentalisation du mythe berbère, associée aux expérimentations coloniales, fait de la Kabylie montagneuse un espace d’acculturation et d’évangélisation privilégié par la Société des missionnaires d’Afrique (les Pères blancs) qui, dès 1873, cinq ans après sa fondation par Mgr Lavigerie, nouvel évêque d’Alger, y ouvre des écoles primaires. Longtemps confondues avec des orphelinats, celles-ci doivent affronter la double concurrence des écoles coraniques et des écoles républicaines construites au milieu des années 1880. En raison de la qualité et de la rigueur de leur enseignement, elles finissent néanmoins par s’inscrire dans le paysage kabyle et contribuent à l’émergence d’une élite francophone acculturée, mais non assimilée. »
Ère de la colonisation : conjointement les écoles catholiques et républicaines se lancent à l’assaut de la Kabylie (et d’autres régions), région  privilégiée prise entre les deux mâchoires d’une tenaille combinant leur force dans un seul but  : l’acculturation de la population et l’atténuation de la foi musulmane.
Le 1er Novembre 1954 signalera la faillite de cette entreprise centenaire.
Plan B : les jésuites (catholiques-protestants-évangélistes ne font qu’un)(secrètement, , n’ont pas abandonné leur plan. Hier appuyés par la force de l’armée coloniale, aujourd’hui et dès 1962, en selle sur une autre monture, celle de la stratégie du « soft power » (*) et l’alibi du berbérisme/ Tamazight utilisé comme fouet pour faire avancer la bête. Histoire, culture, religion, coutumes, et patrimoine identitaire ont été façonnées (depuis deux siècles) et falsifiées, pour conditionner leurs proies. Cette approche conçue pour le démembrement des pays récalcitrants au Nouvel Ordre Mondial, (à savoir leur ordre), a déjà détruit plusieurs pays.
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
(*) Définition:
(http://www.toupie.org/Dictionnaire/Soft_power.htm)
« L’expression anglaise soft power, ou puissance douce en français, désigne la capacité d’influence et de persuasion d’un État, d’une société multinationale, d’une ONG ou d’un ….groupe minoritaire (lavigeristes dans notre cas) auprès d’autres acteurs pour les conduire à penser de la même façon que lui ou à changer de comportement, de manière indirecte, en douceur, sans que ces autres acteurs aient l’impression d’y avoir été contraints. »

Les jésuites connaissent l’Afrique du Nord mieux que ses peuples et mieux que ses experts et ses érudits réunis !

 

Introduction

L’origine du pouvoir mondial occulte gravite autour de la nébuleuse crypto-juive (lien 1, lien 2,), d’origine marrane (Espagne) contrôlant toutes les organisations internationales, les royautés, les gouvernements, la franc-maçonnerie, les églises, les sectes, etc…

Définitions
a- « Le Crypto-judaïsme est l’adhésion secrète au judaïsme tandis que l’on adhère publiquement à une autre foi ; ceux qui pratiquent le crypto-judaïsme sont généralement appelés « crypto-Juifs. Le terme s’applique également à des descendants de Juifs qui maintiennent (le plus souvent secrètement) des coutumes et pratiques juives tout en professant publiquement une autre foi « .

b- « Marranisme désigne le phénomène religieux propre aux marranes, terme utilisé à partir du XVe siècle pour désigner les Juifs de la péninsule Ibérique (Portugal, Espagne) convertis au catholicisme qui continuaient à pratiquer le judaïsme en secret. Cette appellation originellement péjorative est aujourd’hui souvent remplacée par celle de crypto-juifs. »

Les juifs eux mêmes reconnaissent leur existence (lien 1, lien 2) sans dévoiler leur mission, et dans le but de les récupérer et gonfler leurs rangs sionistes. Ils ont infiltré l’Église à partir de l’Espagne et se sont répandus sur toute la planète.
Un site juif (Lien) en donne les noms,  et les fonctions, dont celle d’inquisiteurs catholiques qui pour être totalement acceptés sacrifièrent nombre de leur propre communauté ! (Liste)

Le processus d’infiltration et de prise de contrôle des pays et institutions ciblées a pris au moins cinq siècles, criard dès le 15 em siècle, comme le prouve la date des portraits exhibés dans l’article exposant le signe de reconnaissance, ou « griffe Triad » (doigts de la main, majeur et  annulaire collés).

Note : n’oublions pas que Satan est à l’oeuvre depuis la descente d’Adam sur Terre, et différentes étapes de la marche de l’humanité est marquée de son empreinte.

marranos-cryptos-bis

Ce pouvoir satanique est centré dans une institution, le Vatican. Pour ce qui nous concerne l’intérêt qu’on lui porte est dû à la présence et influence de ses troupes d’élite, les jésuites, en Algérie.

horace-vernet-messe-kabylie

 Comment s’est effectuée cette incursion ?

Incursion suivie d’une présence effective et d’une vaste et profonde influence au sein du strate social éduqué, des intellectuels (écoles, universités, loges maçonniques,  des administrateurs autochtones, l’armée) et le lancement de son travail de sape et de destruction. Parmi ses œuvres celui de la création du dilemme amazigh et ses retombées, sous forme de l’apparition d’une frange d’Algériens se réclamant de la berbérité et haïssant l’arabité et même l’Islam, et incitant à des polémiques linguistiques/historiques stériles, et à des frictions régionales et communautaires artificielles, fictives, injustifiées, sans fondement historique, ethnique, ou social.

1- les tentatives militaires successives, espagnoles en particulier, avaient échoué, les jésuites dressèrent alors une autre stratégie déployée dans l’étude et l’analyse de l’Algérie par l’envoi de missionnaires et d’explorateurs , remplissant le rôle d’éclaireurs pour collecter toutes les informations disponibles permettant de connaitre l’ennemi, et éventuellement préparer l’invasion militaire de 1830.  Cette étape est documentée, je la signale dans un article ancien (2 mai 2010) et cite de Foucauld et Mardochée Aby Serour, mais de nombreux autres sont recensés, pas uniquement en Algérie, également au Maroc. Tous, majoritairement, axant leurs travaux sur le volet berbère de l’Histoire et la composition sociale-ethnique-linguistique des populations. Ceci confortant la technique du « diviser pour régner » qui s’appuie sur les disparités régionales, religieuses, ou ethniques des pays ciblés. Ce plan a nécessité la mobilisations de ressources humaines qualifiées, expertes dans différents domaines des sciences humaines  et de la nature dans le but de bâtir et consolider ce paradigme berbère et surtout d’un  patrimoine identitaire.
2- La genèse du mythe de « la civilisation berbère ».
La fabrication de ce patrimoine nécessitait l’édification de ses différents composantes (sciences humaines et de la nature), dont l’archéologie, la linguistique, l’historiographie, la religion et les croyances, l’ethnie, la culture, et tous les caractéristiques identitaires nécessaires pour créer ce personnage historique, le « berbère ».  Personnage historique perché sur un mythe sans fondement ni empreinte civilisationnels. L’objectif ultérieur étant de le confronter à ses autres concitoyens, et provoquer une collision entre langues, cultures, Histoires, et religions.
Chaque composante de ce « patrimoine national berbère » a nécessité la création et affectation de centres de recherche et des ressources humaines expertes, tous dédiés au modelage de cette identité/patrimoine, et…
La société de géographie, l’Alliance Israélite (Isaac-Jacob Adolphe Crémieux),  des départements d’université, les grandes écoles, et les célèbres Sorbonne et universités de Paris,  ont été (et sont toujours) mobilisés pour disséquer, linguistique, archéologie, anthropologie, ethnologie, Histoire, religion, société, moeurs et coutumes, économie, politique, etc … dans leurs moindres recoins et spécificités.

3- les compartiments ou composantes de ce patrimoine.
L’Histoire et l’historiographie. La linguistique et donc les dialectes berbères. La géographie, l’étude des populations et leur composition. Les cultures et leurs différentes expressions. Les coutumes et les mœurs. Tous les paramètres référents de la religion. L’Architecture et l’archéologie. Les ethnies. Les civilisations anciennes et leur interaction avec les autres peuples. etc, etc…

4- Premier constat et conclusion initiale.
A été réunie une collection colossale de données sur la région, permettant d’affirmer que les Jésuites CONNAISSENT LA RÉGION ET leur peuple, mieux que quiconque intéressé de près ou de loin, ou concerné par
elle, en tant que chercheur individuel, organismes spécialisés, universités ou écoles, institutions ou gouvernements.
Les jésuites connaissent l’Afrique du Nord mieux que ses peuples, détiennent plus d’informations les concernant, que tous les experts et les érudits de la planète réunis.
Mais l’utilisation de ces données n’est pas sincèrement motivée par la soif de savoir et l’analyse scientifique objective, mais principalement comme arme tournée contre l’unité, la solidarité, le bien être et la prospérité des peuples, peuples dont la foi musulmane a été un obstacle à l’hégémonie de ce pouvoir mondial d’essence satanique. La réalisation de ses objectifs sulfureux est revêtue nécessairement par le mensonge, la falsification-orientation-déformation-manipulation des données sensibles, stratégiques, pertinentes, relatives à la culture, la religion, l’ethnicité, la langue, l’Histoire, et toutes les caractéristiques identitaires propres à cette grande nation. 


À   suivre ……. « L’offensive contre la religion ».

Le commencement : illustration des méthodes d’infiltration et des canaux de pénétration des jésuites.

diocèse catholique-oxygène-sahel-24 tre_

Remarque :
L’Algérie ne peut faire marche arrière de 15 siècles et retourner à l’ère de Saint Augustin ! Il est temps de reprendre ses esprits et assumer son passé et son présent, et ne pas faire de Tamazight une montagne. Ce n’est qu’un dilemme que la raison et les bonnes volontés peuvent surmonter à l’amiable, sans heurts, sans contrainte, sans polémique stérile !

Mais il faut savoir que les annales de l’histoire ne dévoilent pas tous ses secrets, certains sont enfouis dans les coffres des scribes du pouvoir occulte. Les maitres des destinées de la nation, prise en otage dès 1962, gravitent autour d’un pouvoir formé après deux siècles d’une longue préparation conduite par les plus sournois et rusés intrigants que l’humanité ait enfantés depuis Adam : les Jésuites, une branche des crypto-juifs marranos.
Éduquons nous en consultant le serment des jésuites: le sionisme et ses conspirateurs s »en sont-ils inspirés , ou est-ce que les « Protocoles des sages de Sion » n’en sont qu’une copie remaniée et détaillée ?

Extrait :
«« On t’a enseigné à travailler comme un espion, à recueillir tous les faits, statistiques et informations qui sont en ton pouvoir, de toutes les sources possibles ; à gagner la confiance des Protestants et des hérétiques de toutes sortes, jusque dans leurs familles ; à gagner la confiance des commerçants, des banquiers, des avocats, de ceux qui travaillent dans les écoles et les universités, dans les Parlements et les législatures, dans les tribunaux et les Conseils d’Etat, et dans toutes les institutions des hommes, au profit du Pape, dont nous sommes les serviteurs jusqu’à la mort.»

Les algériens commencent à découvrir (partiellement) leur oeuvre, celle du Cardinal Lavigerie (et ses Pères Blancs) en particulier.
Le fruit de leurs intrigues est aujourd’hui visible : le syndrome berbériste/amazigh en Afrique du Nord et la discorde qu’il engendre. L’Islam, socle identitaire a été fissuré par l’infiltration massive d’adeptes de l’Église catholique, aux menées subversives, aujourd’hui au pouvoir disproportionné, infiltrés dans tous les rouages de l’État, les institutions, les sociétés nationales, les média.
Hier :
La composition raciale homogène, les coutumes partagées, les traditions semblables, la bonne communication et l’harmonie entre les régions, la foi commune, les combats et les luttes partagés durant 15 siècles, en dépit de la diversité de ses composantes linguistiques, ne pouvaient offrir une plateforme de division.
Il fallait s’attaquer au socle religieux que les jésuites ont ciblé. Parallèlement ils ont constitué des sociétés secrètes, Franc maçonnerie et ses annexes Rotary et Lions’ Clubs. Ces sociétés s’alimentaient d’adeptes recrutés et initiés dans des établissements, parfois dénommés franco-musulmans (les fameuses médersas), et même dans celles du Moyen Orient; l’Égypte génitrice de cette secte a fourni un grand nombre des plus hauts responsables de la guerre de libération et du pouvoir post-indépendance.
Le peuple algérien découvre donc un beau matin l’existence d’un mouvement belliqueux qui menace la stabilité et l’unité de la nation. Ses revendications irrationnelles, illégitimes, non fondées, sur-dimensionnées, incohérentes, utopiques, idéologiques, sont dressés par le cercle des sorbonnards, tous de culture héritée des enseignements de l’école coloniale fondée par les jésuites, et majoritairement de confession chrétienne. Leurs scribes ont façonné l’historiographie officielle, en vue de creuser le fossé de la division entre une dite population purement autochtone fictive, et des « envahisseurs  » arabes fantômes !
Pour illustrer les méthodes d’infiltration, prenant l’exemple des Medersas, baptisés Lycées Franco-musulmans, et pris en charge par les jésuites. Directeur de la médersa de Tlemcen, directeur de l’établissement le jésuite laic, Émile Janier !


Je vous laisse lire sa biographie officielle et constatez la complexité et les intrications élaborées des agissements de ce culte et des personnages (ex : Louis Massignon) et organisations mobilisés dans ses « projets  » .

Peler l’oignon nous mène au coeur du complot et à ses vrais instigateurs, les crypto-juifs ou Marranos.

f1d78-triade
Le signe de reconnaissance



Pelure après pelure on pénètre dans le coeur  de l’oignon.
Le pouvoir de l’ombre JMJ est métaphoriquement  identique à l’oignon, parce que couvert d’une multitude de mythes, de contre vérités, de leurres, qui le protègent de l’oeil de l’observateur même averti, mais l’observant et l’étudiant avec intelligence, on découvre les masques et subterfuges employés pour dissimuler sa vraie nature et localisation. On peut disserter abondamment et minutieusement sur les cultes et dogmes occultes associés, ceux de la franc-maçonnerie, du sionisme, des illuminatis, des tenants du Nouvel Ordre Mondial, et leurs multiples prolongements et produire des volumes sur chaque thème. Ceci n’est qu’une étape dans la collecte des différentes pièces et fragments de l’image vraie du pouvoir mondial occulte. De nombreux historiens et écrivains  s’appliquent avec mérite à ce travail de dissection, pour en citer un, Henry Makow. Ce dernier recense des faits et des évidences de l’implication de la haute hiérarchie du judaïsme et des illuminatis et s’attèle à convaincre son lectorat de la pertinence de ses analyses.
C’est cependant lui, qui découvre par accident un volet de la conspiration non évidente, ouvrant à ses recherches une nouvelle voie révolutionnaire, sensationnelle, et il le reconnait, lorsqu’il écrit : « Est-ce que toutes ces personnes éminentes couvrant cinq siècles sont des crypto-juifs ? Si celà se confirmer, il jetterait une nouvelle lumière sur l’Histoire. Les Illuminati, FDR, Hitler, Staline et Churchill – seraient essentiellement des crypto-juifs. Ainsi que Hillary et Trump. L’Histoire pourrait être réécrite à partir d’une analyse du rôle joué par ces personnages.« 
Il ajoute :
« Voici une liste de leaders politiques et culturels des derniers 500 ans dont les portraits officiels montrent qu’ils arborent un signe de la main « la triade », en joignant leur
troisième et quatrième doigts. Ceci est également connu comme « griffe de la Triade ». Apparemment, c’est un geste de Marrano qui signale les lettres M & W, symbolisant 666 des trois V’s. La lettre V est « waw » en hébreu et « vav » en guématrie/ gematria, et sont la 6ème lettre dans les deux. »

marranos-cryptos-bis

Makow présente une liste de personnages, avec leur portrait, le signe de la triade est flagrant, définitivement et irréfutablement prouvant l’adoption commune par tant de célébrités et éminentes figures de l’Histoire d’un signe de reconnaissance secret.
Le début et le dénouement :
Le puzzle est complet, l’image est clairement visible, le pouvoir mondial occulte satanique rassemble ces personnages, et après recensement du cadre des activités de chacun nous sommes en mesure de découvrir leur champ d’action, d’influence et leurs « oeuvres ».
Exemple :
Il est évident qu’appartiennent à cette nébuleuse de cryptos juifs /Marranos  – les 12 familles royales d’Europe et leurs membres aux USA/Amériques,
– les gouvernements et les armées des pays sous domination du culte (OTAN),
– les banquiers (plus FMI, BM, etc..)
– de nombreuse églises de dénomination en apparence différente mais toutes conduites par ces maitres de l’intrigue,
– les organisations et institutions internationales (ONU, Unesco, OMS),
– la franc-maçonnerie et ses différentes loges,
– le Vatican (catholiques jésuites et ordre de la Compagnie de Jésus fondée par le général I.Loyola).
C’est relativement à cette dernière branche, les Jésuites, que l’influence de ce pouvoir satanique en Algérie sera élucidé progressivement au fur des articles à venir. Une figure importante et marquante de cette influence a trait au Cardinal Lavigerie et à ses Pères Blancs, dont les agissements sont perceptibles et documentés à travers le syndrome berbériste/amazigh sectaire se réclamant du christianisme catholique et évangélique.
Parallèlement, dès 1830, la franc-maçonnerie et ses préscolaires Rotary et Lions’ ont fait leur apparition, et ont élargi leur recrutement à toutes les confessions, musulmans inclus.

lavigerie_intrigue-berbèren

Navigation des articles